Elus : maîtriser les missions du CSE dans une entreprise de moins de 50 salariés
INCONTOURNABLE

Prix
860 €

Durée
1 jour (s)

Homologation
Aucune

Code
SOC27

Objectifs - Programme
OBJECTIFS
Maîtriser les nouvelles règles
Devenir un interlocuteur efficace face à la direction
Mieux communiquer avec les salariés
BÉNÉFICES OPÉRATIONNELS
Piloter le dialogue social coté salarié
Faire respecter les attributions du CSE
Maîtriser les droits et devoirs de l’élu du CSE
CAS PRATIQUE :
À travers des études de cas et exercices les participants traiteront les points suivants :
I/ Le rôle du CSE au sein de l’entreprise
II/ Le fonctionnement interne du CSE
III/ Les différentes missions du CSE :
• Présenter les réclamations du personnel
• Assurer un rôle de prévention en matière de santé physique et mentale du personnel
IV/ Les moyens du CSE :
• Les droits d’alerte et d’enquête
• Les moyens matériels
• Les moyens de communication avec les salariés
• Le crédit d’heures et la libre circulation des élus
• La protection des membres du CSE
Public
Elus (titulaires et suppléants)
Prérequis :
Être élu ou suppléant du CSE.
Les Plus :
+ Support pédagogique
+ Une fiche récapitulative des attributions du CSE dans une entreprise de moins de 50 salariés
Formateur – Évaluation
Praticien et spécialiste de l’animation du dialogue social, fort de ses riches expé¬riences en tant que DRH, le formateur intervient désor¬mais en tant que conseil pour former les élus. Sa vision opérationnelle permet de booster leur maîtrise des attributions du CSE, et aide à favoriser le dialogue social.
Méthodes pédagogiques :
Formation opérationnelle alternant des éléments techniques, théo¬riques et d’études de cas sur les différentes missions à la charge des élus du CSE. Les travaux collectifs sont favorisés autour de véritables cas afin de favoriser l’échange et l’ancrage des pratiques.
Au fur et à mesure de la formation, le formateur évalue par des quiz indi¬viduels et collectifs l’acquisition des compétences par les apprenants.
Moyens d'évaluation :
Un QCM est proposé au début de la formation puis en fin de stage afin de mesurer l’apport de la formation.
À l’issue de la formation, l’apprenant évalue à chaud la qualité de la formation.
Après la formation, l’apprenant évalue l’impact de la formation.